Comment emprunter de l’argent à l’étranger ? 

Comment emprunter de l’argent à l’étranger ? 

Quelle qu’en soit la motivation, il est possible et légale d’emprunter de l’argent auprès d’une banque étrangère. Un grand nombre d’établissements bancaires de l’Union européenne peut être sollicité pour un crédit à la consommation, immobilier ou autre.

Il faut savoir qu’une inscription à la banque de France n’est pas une information accessible au-delà des frontières. Cela peut s’avérer intéressant mais pas exempt de risques.

Quel est l’intérêt d’emprunter à l’étranger ?

Les demandes de prêt à l’étranger concernent pour la plupart les emprunteurs inscrits au FICP, fichés FCC et en général les personnes surendettés. Cette démarche présente pour eux une alternative à l’interdiction bancaire et à la difficulté de contracter des prêts en France.

Par ailleurs, si vous êtes un travailleur frontalier, c’est avantageux pour vous de souscrire un crédit dans le pays où vous exercez votre métier. Non seulement, les banques étrangères vous octroieront plus facilement un crédit mais vous vous préservez par la même occasion du risque de change.

Les conditions à respecter pour pouvoir emprunter à l’étranger

La première formalité à laquelle vous devez vous conformer pour pouvoir souscrire un prêt à l’étranger c’est d’ouvrir un compte dans la banque concernée. Votre capacité de remboursement sera ensuite évaluée en fonction de votre patrimoine, de vos revenus et des autres garanties dont vous pouvez justifier l’existence.

Dans le cas d’une demande de prêt immobilier, la législation française vous oblige à présenter une garantie hypothécaire, établie par un notaire français.

Les précautions à prendre

En empruntant à l’étranger, il vous faut exiger une clause de réévaluation qui vous protège de la fluctuation du taux de change dans le cas où vous souscrivez un prêt dans une devise autre que l’euro. De cette manière, vous supprimez le risque que vos mensualités n’augmentent en fonction de l’accroissement du taux de change.

Par ailleurs, les conditions de remboursement anticipé ne sont pas forcément les mêmes qu’en France. Certains pays ne fixent aucun règlement sur la question et d’autres, comme le cas de l’Allemagne, n’autorisent pas le remboursement anticipé avant 10 ans. Attention : des commissions de change et des frais de virement peuvent s’appliquer si le remboursement de votre crédit provient de votre compte courant en France et dans ce cas votre crédit coûtera plus cher que vous ne l’aurez prévu.

Il est possible de se protéger des arnaques en consultant le registre unique des intermédiaires en banque, assurance et finance. C’est la meilleure façon de s’assurer qu’un établissement est habilité. En règle générale, n’empruntez que dans les banques d’envergure internationale qui n’ont plus à prouver leur réputation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *